Certificats d’économies d’énergie : des évolutions au 1er janvier 2018

Depuis 2006, le dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE) permet d’obtenir une aide financière dite « prime » pour la rénovation énergétique d’un établissement scolaire. Au 1er janvier 2018, le dispositif entrera dans sa 4e et dernière période (2018-2020). C’est l’occasion de faire le point sur les évolutions réglementaires à prévoir.

La Fnogec et NR-Pro, un partenariat gagnant depuis plus de deux ans

Mis en place par la loi d’orientation sur l’énergie en 2005 (loi POPE du 13 juillet 2005), le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE) a pour objectif de réaliser des économies d’énergie et peut permettre aux Ogec d’en retirer des avantages financiers. Pour mémoire, les CEE sont attribués aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités qui réalisent des travaux d’économie d’énergie. Ils sont «rachetés» par les fournisseurs d’énergie — appelés «les obligés » — sous forme de prime.