Ressources documentaires AB

  1. Accueil
  2. Docs
  3. Ressources documentaires AB
  4. Édito
  5. LE MOT DU PRÉSIDENT

LE MOT DU PRÉSIDENT

   

La forte implication personnelle de Michel Quesnot et l’ampleur de son expérience professionnelle lui ont permis, durant les sept années de son mandat de président de la Fnogec, de porter notre association à un haut niveau de compétence et d’efficacité. L’esprit de partage et de consensus, la qualité d’écoute et le respect de l’Institution ont été les principaux critères d’action de Michel : ils lui ont permis de participer avec vigueur et réalisme aux grands enjeux de cette période. Et les sujets sur lesquels la Fnogec a travaillé ont été nombreux.

En tant que nouveau président, je retiendrai parmi ces sujets ceux qui restent d’actualité en cette période de transition, tant leur importance dépasse les personnes et les mandats. La modernisation des méthodes de travail de la Fnogec et de son réseau reste un enjeu primordial dont le développement doit se poursuivre. Il s’agit de progresser au même rythme que la société et que beaucoup de nos établissements, de nos professeurs, de nos salariés et même de nos élèves, dans une modernité que nous devons comprendre et maîtriser.

La transformation du territoire régional voulue par le législateur est un défi organisationnel et humain. La Fnogec a déjà entrepris des missions d’accompagnement de quelques initiatives régionales, destinées à la mise en place de nouveaux territoires administratifs. Cette action prioritaire sera poursuivie et encouragée : notre structure de fonctionnement doit correspondre, à terme, à celle de la nation.

La mise en place d’outils et de processus de gestion modernisés, ainsi que l’analyse et la diffusion des règles juridiques et comptables qui sont en constante évolution, sont et resteront le cœur de notre métier. Tous nos bénévoles doivent pouvoir adosser leurs actions à des référents solides et facilement accessibles dès qu’ils le jugent nécessaire.

Enfin, la politique sociale de la Fnogec devra continuer son évolution si profondément entamée sous le mandat de Michel. En association avec le Collège employeur et tous les partenaires concernés, nous nous attacherons à conserver une posture d’écoute, de dialogue et d’ambition pour l’avenir. La poursuite de la construction de la Confédération en sera un élément important. J’ai d’ailleurs demandé à Michel de conserver la présidence de la Confédération afin que nous puissions bénéficier encore quelque temps de son autorité et de son expérience.

Le conseil d’administration m’a demandé d’assumer la présidence de la Fnogec. Si j’ai accepté cette fonction avec une certaine fierté, il me faudra beaucoup d’humilité pour écouter, rechercher des consensus et rester dans l’action grâce à l’équipe des permanents de la fédération, à ses administrateurs — sur qui je m’appuierai le plus souvent possible —, à nos Urogec et Udogec dont le rôle est essentiel à notre fonctionnement, et enfin à tous les bénévoles des Ogec. Car ce sont bien nos bénévoles qui, par leurs actions au sein des Ogec et au plus près des élèves, nous rappellent le sens de nos engagements et notre réelle finalité.

 


Article publié par Laurent Laming, président Fnogec, « Arc boutant », N° 578, février 2018.

Étiquettes , ,

Comment pouvons-nous aider ?