Ressources documentaires AB

  1. Accueil
  2. Docs
  3. Ressources documentaires AB
  4. Formation professionnelle
  5. Entretien avec Daniel Niget, membre de jury technique CQP EVS

Entretien avec Daniel Niget, membre de jury technique CQP EVS

   

Daniel Niget, adjoint de direction chargé de la vie scolaire au collège- lycée professionnel Sainte-Thérèse à Saint-Nazaire et membre de jurys techniques pour le Créfi, a accepté de répondre aux questions d’Aurélie Delgove (administrateur CQP) concernant son expérience d’évaluateur du CQP EVS.

Quels sont les trois mots clés du CQP EVS ?

  • Échanges
  • Connaissances
  • Professionnalisation.

Quels sont les enjeux de la certification pour les candidats au CQP EVS et les pro- fils des candidats ?

L’intérêt principal de la certification est pour les stagiaires, une véritable compréhension de la dimension du métier d’EVS. Pour certains, cette phrase résume la formation : « ils arrivent surveillants puis repartent professionnels de l’éducation ». Par conséquent, il apparait pour eux une véritable reconnaissance et une plus grande assurance vis-à-vis de la communauté éducative, notamment les enseignants.

D’autre part, la richesse du CQP EVS est cet échange que peuvent avoir les stagiaires entre eux sur leur travail pendant toute la formation et de constater l’intérêt des apports théoriques.

Avez-vous remarqué une évolution des profils des CQP EVS depuis trois ans ?

Le profil des candidats n’a pas particulièrement évolué. Il reste très varié, à l’image de nos établissements.

Les questions suivantes sont posées en tant que membre du jury technique et président du jury technique.

Quel est votre perception des enjeux du jury technique et votre avis concernant les modalités de l’épreuve ?

Dans la formation, l’entrevue avec le jury technique est importante pour les stagiaires car elle permet de confronter les pratiques avec un regard différent.

En tant que professionnel, une question est toujours présente : ce stagiaire, par son profil et ses compétences nouvelles, pour- rait-il intégrer mon équipe ?

Les modalités de l’épreuve sont intéressantes par leurs aspects solennels dans l’entretien et le temps est suffisant pour évaluer le stagiaire. Cet exercice qui consiste à se présenter, à exposer le stage et les apports de la formation, nous permet (cadres éducatifs et professionnels liés à l’éducation) de voir principalement la capacité du stagiaire à agir en éducateur de vie scolaire.

Quelle est votre vision des compétences professionnelles du CQP en lien avec le prisme de votre métier et celui d’EVS ?

L’important dans une formation, et encore plus ici, est de comprendre que la théorie est utile uniquement si on arrive à faire le lien avec sa pratique professionnelle. Nous avons besoin, dans nos établissements, de collègues avec une maturité qui doit se traduire par une capacité à prendre du recul, à être adulte, à ne pas être dans l’affect. Il faut savoir être garant du règlement intérieur dans son application mais aussi montrer aux jeunes que nous sommes présents pour les accompagner, les aider sans jugement et maîtriser les passages de relais.

Au travers de mon expérience, dans les nombreux entretiens que j’ai pu avoir avec les candidats depuis trois ans, je constate que la formation est de plus en plus en phase avec le terrain. Notre métier est un métier dans toute la dimension humaine avec la responsabilité de former des jeunes à leurs vies personnelles et professionnelles.


Propos recueillis par Aurélie Delgove, coordinatrice formation et compétences, Collège employeur, “Arc boutant” n° 575, novembre 2017. 

Étiquettes , , , ,

Comment pouvons-nous aider ?