Ressources documentaires AB

  1. Accueil
  2. Docs
  3. Ressources documentaires AB
  4. Service Civique
  5. Campagne 2017-2018 : repères en quelques chiffres

Campagne 2017-2018 : repères en quelques chiffres

   

L’axe « Environnement » gagne du terrain avec de très belles missions. Au total cette année, 306 volontaires ont été accueillis sur l’ensemble du territoire. L’enquête qui a été menée à la fin des missions auprès des chefs d’établissements révèle que ce dispositif est un réel succès.

  • Retour sur quelques chiffres

Qu’en est-il de la répartition des missions par axe ? « Education pour tous » et « Culture et loisirs » ont été les axes de mission les plus mis en oeuvre par les établissements. Quant à l’axe « Environnement », il gagne du terrain avec la mise en place de très belles missions.

Pour l’année 2017-2018, trois volontaires internationaux de réciprocité ont exercé leur mission sur le territoire français : un volontaire de nationalité indienne a été accueilli à l’ISETA de Poisy, le lycée Rochefeuille de Mayenne quant à lui a renouvelé son expérience en accueillant un volontaire indien et le collège de Saint- Eloy-les-Mines accueille une volontaire ghanéenne.

Les établissements scolaires de 1er degré accueillent le plus grand nombre de volontaires, suivis par le 2nd degré. Les actions menées suscitent chaque année de plus en plus l’intérêt des établissements scolaires pour le service civique. Le nombre de volontaires accueillis est d’ailleurs en progression constante, excepté une stagnation entre 2016-2017 et 2017-2018.

  • Les sessions de formation

Quatre sessions de formation d’une journée ont été organisées avec nos partenaires (Sgec – Cneap – Ugsel – Renasup) en 2018. Au cours de trois de ces sessions, les volontaires ont pu échanger autour de questions de société (thème contenu dans le référentiel du Service civique), décliné en deux modules :

  • la presse : le devoir de se tenir informé, le droit d’être bien informé, la liberté de la presse. Un journaliste du quotidien La Croix est venu animer ce module ;
  • l’engagement de bénévolat : un forum de plu- sieurs associations, dont CCFD-Terre solidaire, France Bénévolat, la DCC, les Auxiliaires des Aveugles, l’Ugsel, les Papillons Blancs, Action contre la Faim, la Fondation Claude Pompidou, Habitat et Humanisme, a permis aux bénévoles de ces associations de témoigner sur leur expérience.

La Mutuelle Saint-Christophe 10 a également participé à ces journées en tenant un stand pour promouvoir les «Trophées de l’Engagement ». Ce concours soutient et récompense des jeunes âgés de 16 à 35 ans porteurs d’un projet original dans les domaines éducatif, culturel, artistique, humanitaire ou social, en lien avec un organisme de l’économie sociale et solidaire, du monde associatif, d’un établissement ou d’une institution issue du monde chrétien. Les volontaires en Service civique ont manifesté un grand intérêt pour ce projet.

Vous pouvez retrouver sur la chaîne YouTube de la Fnogec le film de ces journées de formation que nous dédions aux associations présentes.

La session des 27 et 28 mars 2018 s’adressait aux dix-neuf volontaires de Normandie et de la région parisienne. Ils se sont joints à d’autres volontaires issus de différents mouvements d’Églises, comme la Fondation d’Auteuil, l’Arche de France, les Scouts et Guides de France, le Secours catholique, etc. Le sujet retenu était le développement durable. À cette occasion 150 volontaires étaient réunis.

Les missions 2017-2018 ont pris fin au cours du mois de mai ou de juin. Tuteurs et volontaires ont alors échangé afin de permettre à ces derniers de prendre du recul par rapport à cette étape d’apprentissage de la citoyenneté et de développement personnel, au cours de laquelle ils auront découvert et acquis des aptitudes et des connaissances. Un bilan nominatif est élaboré, attestant des compétences acquises et est remis au volontaire qui pourra s’en prévaloir dans son parcours de formation et d’insertion professionnelle. Cet échange permet également d’évoquer une dernière fois le projet d’avenir du volontaire. Le tuteur s’engage à suivre le volontaire dans les mois qui suivent et à lui apporter son soutien.

D’une manière générale, le Service civique est vécu par les volontaires comme un moyen d’acquérir des compétences professionnelles et de savoir-être :

  • amélioration de la communication ;
  • maturité, confiance en soi ;
  • prise d’initiatives ;
  • passerelle entre la vie étudiante et la vie professionnelle ;
  • travail d’équipe ;
  • constitution d’un réseau professionnel ;
  • découverte des métiers.

Les établissements d’accueil soulignent quant à eux de manière quasi unanime l’apport considérable des volontaires dans la vie de leur structure :

  • apport d’idées nouvelles, de nouveaux projets qui n’auraient pas pu voir le jour sans le concours d’un volontaire ;
  • fédération de la communauté éducative et des élèves autour d’un projet ;
  • valorisation et enrichissement des tuteurs via l’accompagnement d’un volontaire ;
  • lorsqu’ils sont enseignants, permettre au tuteur de porter un autre regard sur les jeunes que celui d’enseignant ;
  • permettre un éventuel recrutement à l’issue de la mission.

Les missions exercées en dehors du programme d’enseignement, ainsi que l’animation de ces activités réalisées par des jeunes sont très appréciées des élèves. Les élèves participent à des projets innovants.

La Fnogec remercie tous ceux qui se sont investis : chefs d’établissements, équipes pédagogiques, personnels de vie scolaire, sans qui le succès de ce dispositif ne serait possible.

  • La campagne 2018-2019 a été lancée le 18 avril 2018

Du fait du déploiement lié aux nouveaux dispositifs « Devoirs faits » en collège et « Étudiant ambassadeur » dans l’enseignement supérieur, la Fnogec a proposé de délocaliser à certaines Udogec / Urogec la gestion des volontaires de leur périmètre. Les départements et régions suivants y ont répondu favorablement :

Urogec : Bourgogne (21-58-71-89), Centre (18-28- 36-37-41-45), Lorraine (54-55-57-88), Midi-Pyrénées (09-12-31-32-46-65-81-82) ;

Udogec : Finistère (29), Bordeaux (33) pour les départements 24, 33, 40, 47, 64, Grenoble (38), Rennes (35), Saint-Étienne (42), Le Puy (43), Nantes (44), Angers (49), Vannes (56), Lyon (69), Le Mans (72) pour les 53, 72, Poitiers (86) pour les départements 16, 17, 79, 86.

La Fnogec gardera la main sur l’agrément qu’elle signe seule avec l’Agence du Service civique (avec ses partenaires bien sûr) et elle continuera de porter en direct les volontaires de tous les autres territoires. Elle assurera aux Udogec / Urogec les moyens nécessaires à leur gestion et assurera le contrôle de l’utilisation des flux financiers. La mise en œuvre de ce projet peut se dérouler par étape :

  • pilotage sur certaines Udogec / Urogec en 2018-2019 ;
  • suivi régulier de ces Udogec / Urogec ;
  • analyse et bilan en février 2019 ;
  • décision pour étendre ou arrêter en 2019-2020. L’agence du Service civique a d’ores et déjà accordé à l’Enseignement catholique 610 volontaires pour 2018-2019, contre 330 en 2017-2018. À ce jour, 1 350 projets d’accueil de volontaires ont été déposés et examinés par l’ensemble des acteurs : la Fnogec, le Sgec, le Cneap, l’Ugsel et Renasup ainsi que les Udogec / Urogec pour la gestion délocalisée, accompagnées par certaines directions diocésaines. Belle mobilisation de la part des établissements !

Je reste à la disposition des établissements et accompagnerai les Udogec / Urogec tout au long de l’année scolaire 2018-2019. N’hésitez pas à me contacter par mail service-civique@fnogec.org Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée, en attendant nous vous souhaitons un bel été !


Article publié par Armelle Barilcoordinatrice Service civique de la Fnogec, « Arc boutant », N° 582, juin 2018. 

Étiquettes , , , , ,

Comment pouvons-nous aider ?