Ressources documentaires AB

  1. Accueil
  2. Docs
  3. Ressources documentaires AB
  4. Service Civique
  5. Volontariat de réciprocité : focus sur les jeunes volontaires internationaux

Volontariat de réciprocité : focus sur les jeunes volontaires internationaux

   

Depuis plus de 50 ans, les jeunes français ont la possibilité d’exercer leur solidarité aux côtés des populations des pays partenaires dans le cadre de missions de volontariat, sans que les jeunes de ces pays n’aient la même opportunité en France. C’est devenu possible depuis 2010 avec la loi sur le Service civique qui permet à tous les pays qui accueillent des volontaires français d’envoyer des jeunes en France pour effectuer un engagement de service civique.

Grâce à notre partenaire France-Volontaires dont l’objet est de promouvoir et de développer les différentes formes d’engagements relevant des volontariats internationaux d’échanges et de contribuer à leur mise en œuvre, nous avons pu aider le lycée agricole Rochefeuille de Mayenne à accompagner et accueillir un volontaire de novembre 2016 à juin 2017, originaire de Pondichéry en Inde: Monsieur Pranjal Tiwari.

Quelles étaient les missions de Pranjal ?

  • Mission 1 : assister aux cours d’anglais et animer des séances en anglais auprès des élèves

Il était important que le jeune retenu pour ce service civique de réciprocité soit un anglophone non natif. Cela facilite en effet grandement le contact et la compréhension pour les jeunes élèves et surtout « dédramatise » l’apprentissage de l’anglais ! En effet, quelques semaines après son arrivée, il a mis en place des séances d’anglais sous la forme de jeux de rôle, de mises en situation par niveau, etc. : on n’y faisait pas de l’anglais, on échangeait et on discutait sur ce qui intéresse les jeunes. Peu fréquentés dans un premier temps, ces ateliers ont fait de plus en plus d’adeptes.

  • Mission 2 : faciliter l’interculturalité en proposant des ateliers et des animations autour de la culture indienne

Avec le soutien de l’équipe de vie scolaire, Pranjal a également proposé des animations comme une soirée Bollywood, un atelier de henné, une séance de cricket, un atelier autour de la tenue indienne traditionnelle — le sari — et bien sûr, un atelier de cuisine autour des épices.

Qu’est-ce que cette mission a apporté à Pranjal ?

Il a gagné confiance en lui ! Cette expérience l’a non seulement aidé à acquérir de l’autonomie et à apprendre le sens de la responsabilisation, mais également à parfaire son français et à mieux appréhender notre système éducatif. Pour en savoir plus, découvrez en vidéo son témoignage : www.fnogec.org/communication/ actualites/interview-de-pranjal- tiwari-jeune-volontaire-en-service- civique-de-reciprocite

Du côté des élèves ?

Les élèves de tous les niveaux de formation se sont peu à peu ouverts à l’Inde et déclarent que c’est grâce à Pranjal, sans qui l’idée de s’intéresser à l’Inde ne leur serait certainement pas venue. Une véritable complicité et un plaisir partagé se sont installés, plus particulièrement avec les élèves de 4e et 3e. Des discussions et des échanges autour de la famille, des relations fraternelles et de l’éducation ont régulièrement eu lieu. Ce qui a parfois déstabilisé Pranjal car ces discussions, assez « intimes », ont rarement lieu en Inde.

Pour le lycée de Rochefeuille ?

La présence de Pranjal a incité à une prise de recul sur l’enseignement et sur les façons d’apprendre. Il y a eu de très nombreux échanges sur la « joie d’apprendre », jusqu’à générer un véritable laboratoire d’idées ! Il a été un facteur d’ouverture.

Ses interventions en cours d’anglais ont nécessité, pour les enseignants, de travailler ensemble et de s’organiser autrement pour l’intégrer pleinement dans le processus d’apprentissage. Leur objectif commun était de faire de l’anglais une nécessité, c’est-à-dire une ouverture, une opportunité, un plaisir de communiquer autrement et de manière simple, et non une contrainte !

Et pour 2017-2018 ?

Forts de cette expérience, la Fnogec et ses par- tenaires (Sgec, Cneap, Ugsel, Renasup) ont voulu développer ce type de volontariat en instituant officiellement un nouvel axe de mission « développement international » en septembre 2017. Le lycée Rochefeuille accueille à nouveau un volontaire indien pour l’année 2017-2018. Deux autres établissements se sont lancés dans le dispositif et vont accueillir un volontaire indien ainsi qu’un volontaire ghanéen.

La Fnogec et France-volontaires se sont à nouveau associés pour faire aboutir ces trois missions. Nous souhaitons qu’elles soient encore de belles réussites !


Article publié par Armelle Baril, coordinatrice Service civique de la Fnogec, “Arc boutant” n° 576, décembre 2017. 

Étiquettes , , , ,

Comment pouvons-nous aider ?