Ressources documentaires AB

  1. Accueil
  2. Docs
  3. Ressources documentaires AB
  4. Vie du réseau
  5. L’interview de Pierre-Vincent Guéret

L’interview de Pierre-Vincent Guéret

   

À tout juste 38 ans, Pierre-Vincent Guéret a été élu président de l’Uniogec Rhône et Roannais le 26 mars dernier. Nous avons voulu en savoir plus sur ce jeune président dynamique : pour nous, il répond à nos questions sur son nouveau rôle et sur ses objectifs pour accompagner les Ogec de son territoire.

  • Quel est votre parcours au sein de l’Enseignement catholique ?

Mon histoire dans l’Enseignement catholique est celle d’une transmission heureuse, initiée par mes parents à Paris (La Rochefoucauld, Stanislas), enrichie par mon épouse (Sainte-Procule à Rodez), poursuivie par mes enfants (Sainte-Marie à Caluire, les Maristes, Châteauneuf-de-Galaure). S’en sont suivis naturellement des engagements dans l’Ogec de Sainte-Marie à Caluire, puis comme administrateur de l’Uniogec.

  • Qu’est-ce qui a motivé votre candidature à la présidence de l’Uniogec Rhône et Roannais ? Quels sont vos projets et vos perspectives pour l’Uniogec ?

Les voies de l’appel ont toutes leur mystère. Néanmoins, pour succéder à André Grillon, dont la haute stature a longtemps présidé aux destinées de l’Uniogec, j’ai la chance d’être appuyé par une équipe de quatre administrateurs, majoritaire- ment tous en activité et nous formons une équipe où se retrouvent, à la fois des fins connaisseurs de grands Ogec, et des profils de gestion, de RH et d’immobilier. Les besoins des 163 Ogec de l’Uniogec du Rhône-Roannais sont en effet importants et l’effort de service ne peut être que collectif.

  • Pouvez-vous nous donner quelques priorités de votre action ?

Mes priorités sont avant tout des ambitions de juste service :

  • un service « technique », en apportant à chaque Ogec l’appui auquel il a droit. Nous engageons une démarche de questionnement de nos Ogec pour entendre le besoin de chacun, et trouver comment servir à la fois les plus petits mais aussi les plus grandes institutions ;
  • un service d’appui à la DEC, dans sa mission d’adaptation des écoles privées catholiques aux enjeux de l’enseignement et de la pastorale dans le Rhône et le Roannais de 2018 et de la décennie qui vient ;
  • un service de garantie de la solidarité des écoles de l’Enseignement catholique : à mes yeux rigueur de gestion et soutien solidaire se nourrissent l’un l’autre.

Enfin, j’y ajoute la force et la combativité nécessaires à la présence renforcée de l’Enseignement catholique, meilleur creuset d’éducation de la personne, qu’il est souhaitable d’offrir à ceux qui lui font confiance comme à ceux qui n’en bénéficient pas encore.

  • En tant qu’associé et gérant d’entreprise, comment votre expérience professionnelle peut, selon vous, être mise à profit ?

Mon métier est d’apporter conseils et expertise en gestion aux collectivités locales ainsi qu’aux associations, surtout dans le secteur social et médico-social. Pour qui sait les mettre au service des objectifs de l’Enseignement catholique, il peut fournir des outils et des expériences inspirantes.


Propos recueillis par Marine de Montalivetpôle Communication de la Fnogec, « Arc boutant », N° 582, juin 2018. 

Étiquettes , ,

Comment pouvons-nous aider ?