Les aides exceptionnelles à l’embauche

Dernière modification : 5 mars 2021
Vous êtes ici :
Temps de lecture estimé : 2 min

   

Des aides à l’embauche ont été créées par l’Etat suite à la crise sanitaire afin de diminuer le coût de recrutement d’un jeune dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution » qui vise à accompagner les jeunes de 16 à 25 ans pour entrer dans la vie professionnelle. Des aides sont également disponibles pour recruter un travailleur handicapé ou un alternant.

4 000 € pour tout jeune recruté jusqu’au 31 mars 2021

Jusqu’au 31 mars 2021, pour chaque signature d’un CDI, CDI intérimaire ou CDD avec un jeune de moins de 26 ans, l’entreprise recevra 4 000 euros.

Pour ouvrir le bénéfice de l’aide, le salarié doit être maintenu au moins trois mois dans l’effectif de l’entreprise à compter de son embauche et percevoir une rémunération inférieure ou égale à deux fois le SMIC.

Cette aide est versée trimestriellement sur un an par l’ASP et proratisée en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail.

En cas de placement du salarié en activité partielle (ou activité partielle de longue durée), l’aide n’est pas due pour les périodes concernées.

Cette aide n’est pas accessible si :

  • il s’agit du renouvellement d’un contrat débuté avant le 1er août 2020,
  • l’employeur bénéficie déjà d’une autre aide de l’Etat liée à l’insertion, l’accès ou le retour à l’emploi au titre du salarié concerné (PEC, aide à l’alternance, emploi franc, etc.),
  • un licenciement pour motif économique a touché le poste concerné par l’aide depuis le 1er janvier 2020.
Déposez votre demande d’aide sur la plateforme SYLAé dans les 4 mois qui suivent l’embauche.

Accédez au dépliant publié par le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion

Ouverture de la plateforme « 1 jeune, 1 solution »

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’insertion vient d’ouvrir à destination des jeunes et des entreprises un nouvel outil :

une plateforme  qui met en relation les entreprises avec des jeunes cherchant un emploi ou une formation. 20 000 offres d’emploi sourcées par Pôle Emploi sont d’ores et déjà accessibles sur la plateforme.

5 000 ou 8 000 € pour les recrutements en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage jusqu’au 31 mars 2021

Du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021, pour chaque signature d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage préparant à un diplôme jusqu’au master (bac+5 – niveau 7 du RNCP), l’entreprise recevra :

  • 5 000 euros pour un alternant de moins de 18 ans,
  • 8 000 euros pour un alternant majeur.

La gestion et le suivi de l’aide est confiée à l’ASP. Elle sera versée mensuellement, avant le paiement du salaire de l’alternant. Aucune démarche n’est à effectuer pour obtenir cette aide, AKTO s’occupe de tout !

Avec cette mesure, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation représente un faible reste à charge, puisque l’aide couvre une partie importante de son salaire :

Toutes les informations sur ces contrats sur le portail de l’Alternance.

Consultez le guide pratique publié par le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion sur le financement du recrutement d’un apprenti.

A l’issue de la première année d’exécution du contrat d’apprentissage, les entreprises éligibles à l’aide unique pourront bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

4 000 € pour le recrutement d’un travailleur handicapé

Du 1er septembre 2020 au 30 juin 2021, pour chaque signature d’un CDI ou CDD avec un salarié bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), l’entreprise recevra 4 000 euros.

Pour ouvrir le bénéfice de l’aide, le salarié doit être maintenu au moins trois mois dans l’effectif de l’entreprise à compter de son embauche et percevoir une rémunération inférieure ou égale à deux fois le SMIC.

Cette aide est versée trimestriellement sur un an par l’ASP et proratisée en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail.

Les demandes d’aide seront à adresser à l’ASP à compter du 4 janvier 2021.

L’Agefiph renforce également ses aides aux entreprises pour soutenir l’embauche des personnes handicapées.

L’embauche d’un demandeur d’emploi ou d’une personne issue d’une zone en difficulté

Pour rappel, de nombreux dispositifs sont déjà mis en place pour aider à l’insertion professionnelle de ces publics.

L’ensemble de ces aides est détaillé par le Ministère de l’économie, des finances et de la relance.

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, il est possible de conclure ou de renouveler un contrat d’insertion (CUI-CAE) pour une durée totale de 36 mois jusqu’au 16 août 2021.
Mots-clés :
Cet article vous a t-il aidé ?
Non 0
Vues : 499