Vous êtes ici :
Date de modification :
Date de création :
Temps de lecture estimé : 1 min

   

Chaque établissement doit tenir à jour un registre de sécurité dont la fonction principale est de relater tous les évènements ayant un rapport direct ou indirect avec la sécurité. 

Il permet d’établir un inventaire des risques répertoriés sur un site pour mener des actions préventives. 

Il comprend au moins les éléments suivants : 

  • Les adresses et numéros de téléphone utiles 
  • Les contrôles et observations de la commission de sécurité 
  • Les personnels chargés du service incendie 
  • Les formations suivies par le personnel 
  • Les équipements de lutte contre l’incendie et les installations concourant à la sécurité 
  • Les dates et comptes-rendus des exercices d’évacuation,  
  • Les dates et comptes-rendus des divers contrôles,  
  • Les visites et vérifications (électricité, gaz, …),  
  • Les opérations de maintenance des installations 
  • Les consignes générales et particulières de sécurité-incendie de l’établissement 
  • Les travaux effectués, 

Il doit être complété par un dossier annexe, dans lequel seront classé tous les documents : permis de construire, procès-verbaux de classifications des matériaux et éléments de construction, les rapports établis par les organismes à la suite des contrôles et vérifications réglementaires. 

C’est le chef d’établissement qui est responsable de la mise en place et de l’actualisation du registre de sécurité. 

Il doit impérativement et obligatoirement être tenu à jour : c’est le premier document qui sera saisi par la justice en cas d’accident ou d’incendie si des dommages sont causés, pour vérifier si les mesures de sécurité étaient bien respectées. 

Le registre doit être mis à jour dès que les informations changent (personnel, adresses), que des contrôles ou opérations de maintenance du matériel sont effectuées, ou même des travaux de mise en sécurité.

Cet article vous a t-il aidé ?
Non 0
Vues : 37