Maitriser vos contrats de fourniture d’énergie

Dernière modification : 13 décembre 2023
Vous êtes ici :
Temps de lecture estimé : 3 min

Alors que le prix de l’énergie est revenu à des niveaux plus raisonnables, il est important de comprendre que le marché est toujours extrêmement volatil et qu’on n’achète plus l’énergie comme avant. Acheter de l’énergie demande dorénavant deux choses essentielles : de l’anticipation et de l’organisation.

La Fédération nationale des Ogec remercie Mon Courtier Énergie, partenaire de la Fnogec en 2023, pour les conseils apportés dans cette fiche pratique. 

Comment bien acheter son énergie ?

Pour maîtriser au mieux le coût de votre énergie, nous vous recommandons de :

  • Reprendre tous vos contrats de fourniture de gaz et d’électricité, identifier et suivre leurs dates d’échéance.
  • Anticiper le plus tôt possible le renouvellement des contrats (18 mois avant l’échéance dans l’idéal). Cela signifie que, si vos contrats expirent dans les 18 mois qui viennent, vous devez d’ores et déjà lancer un appel d’offres ou contacter un courtier pour vous faire accompagner dans cette recherche.
  • Suivre, tant que faire se peut, l’actualité des marchés du gaz et de l’électricité. Votre fournisseur ou votre courtier doit pouvoir vous aider (lettre d’information, outils de suivi de marché, etc.).
    • Sur le marché du gaz, il est impossible de prévoir comment va évoluer le marché mais on parle d’un risque de prix élevé pendant quelques années. Pour sécuriser vos approvisionnements, il semble prudent de privilégier les contrats à durée déterminée, avec un prix fixe. Plus vous vous engagerez sur une durée longue, plus les prix seront intéressants, mais ce n’est pas toujours la meilleure stratégie.
    • Sur le marché de l’électricité, la fin du mécanisme de l’ARENH en 2025 devrait avoir un impact sur les contrats de fourniture d’électricité. Pour l’instant on sait seulement qu’EDF et l’Etat se sont entendus en novembre 2023 sur une hausse limitée des prix de l’électricité (de 42 € / MWh – prix ARENH – à 70 € / MWh). La hausse du Tarif Réglementé de Vente sera limitée à +10% en février 2024 mais il faut aussi s’attendre dans les deux ans qui viennent à un fin progressive du bouclier tarifaire d’ici à deux ans.
  • Toujours mettre en concurrence plusieurs fournisseurs (systématiquement un gros fournisseur : EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz). Attention aux fournisseurs qui n’ont qu’une activité de sourcing/trading, sans moyens de production, car certains ont des grosses difficultés financières voire déposent le bilan en raison de la volatilité du marché.
  • Demander différentes durées de fourniture d’énergie (de 1 an à 3 ans).
  • Donner délégation à une personne pour gérer l’appel d’offres (ou la relation avec le courtier). Le marché étant extrêmement volatil, les durées de validité des offres sont très courtes (quelques heures, à la journée). Cela nécessite une forte réactivité de la part de l’établissement.

Exemple de délégation : Le conseil d’administration de l’Ogec ………. donne délégation à M./Mme ………. pour accepter une offre de fourniture de ………. au tarif maximum de ……….€/MWH et pour une durée ne pouvant dépasser ………. mois. Au-delà, l’accord de M./Mme ………. devra être obtenu.

  • Lorsque vous signez un nouveau contrat, lire attentivement toutes les conditions particulières de vente et proscrire les clauses que vous ne comprenez pas, les clauses d’évolution du prix en cours de contrat et les engagements de volume. Certains fournisseurs demandent le versement de dépôts de garantie pour les sécuriser contre le risque de faillite des clients. Même si cette pratique interroge, rien ne l’interdit. Compte tenu de notre modèle économique, de nos financements obligatoires et de la solidarité qui existe dans le réseau de l’Enseignement catholique, nous vous invitons à négocier pour être dispensé d’un tel versement.
Comparateur d’offres d’énergie du médiateur de l’énergie
Le médiateur de l’énergie propose un comparateur d’offres d’énergie gratuit, neutre et indépendant, pour les particuliers et pour les professionnels. Le médiateur national de l’énergie est indépendant de tous les acteurs du secteur de l’énergie. Il ne vous demande pas vos coordonnées et n’effectue pas de mise en relation.
Le comparateur fonctionne uniquement pour les compteurs électriques ≤ 36kVA et lorsque les consommations en gaz sont inférieures à 300MW/an.Pour comparer les offres des fournisseurs d’énergie, munissez-vous d’une facture de votre fournisseur.

Des solutions d’accompagnement

Le médiateur de l’énergie propose une checklist synthétique qui permet de cibler les points importants d’un contrat de fourniture d’énergie et leur importance dans le contexte actuel. Mise à jour en octobre 2023, elle donne aussi des clés de compréhension sur les modalités de renouvellement d’un contrat et la conduite à tenir avec son fournisseur. A consulter avant tout renouvellement de contrat !

Pour découvrir les offres de nos partenaires en lien avec la gestion de l’énergie, consultez cette page de notre site internet. Travaux de rénovation énergétique, renégociation de contrats d’énergie, envie de rejoindre un contrat groupé, besoin d’aide pour votre déclaration sur OPERAT, etc. ? Nos partenaires vous présentent leurs offres de service en lien avec l’énergie de manière courte et percutante. Nous vous invitons à étudier et à comparer leurs offres pour optimiser vos achats en énergie et réaliser ainsi des économies. Des partenariats ont aussi pu être conclus au niveau de vos fédérations territoriales, n’hésitez pas à les contacter.

N’oublions pas que l’énergie la moins chère est celle qui n’est pas consommée. Pour aller vers plus de sobriété et réduire votre facture, consultez notre rubrique dédiée à la sobriété énergétique.

Télécharger la fiche au format PDF
Mots-clés :
Cet article vous a t-il aidé ?
Non 0
Vues : 305
Aller en haut